KSAT #6 is in the making and soon to be released

Martina and Yasmine while hardworking

La fin du cycle est proche. Les 4 KSAT CAMP sont bouclés et toute l’équipe de KSAT prépare avec grand enthousiasme l’exposition du 29 Juin prochain. Ça sera aussi l’occasion de la sortie de la publication KSAT#6 qui présentera une grande partie de nos recherches et de nos idées sur le thème des Secrets.

Pour vous remémorez, je vous rappelle un peu globalement ce qu’on a fait toute l’année. L’été dernier, à peine le numéro 5 de KSAT sur les visions du futur célébré, nous nous sommes lancés dans l’inconnu. Nous avons décidé d’explorer quelque chose qui n’est pas palpable, qui est caché et qui existe alors même qu’il n’est pas dévoilé : le secret.

Vaste sujet qui peut trouver sa place dans différentes facettes de la vie et des choses qui nous entourent. Des artistes ont acceptés de nous suivre dans l’aventure et de réfléchir dessus. Nous avons décidé de nous attacher à des sous thèmes pour mieux explorer le tout dans un cadre. Certains artistes sont restés dans le cadre, d’autres en sont sortis mais tout le monde a montré de l’intérêt à développer un projet pour cette recherche commune.

C’est fin juin que nous nous retrouverons tous ensemble, artistes résidents à Paris et avec les artistes étrangers qui auront pu venir pour vous montrer tout ça. Nous espérons que vous vous trouverez au rendez vous, que vous serez surpris et transportés. Nous espérons que au delà du « j’aime/j’aime pas » vous vous sentirez révolté, émus, que vous aurez une opinion et surtout que vous aimeriez la partager. Peut être même que vous aimeriez participer à l’aventure et nous rejoindre pour la prochaine année et le prochain cycle qui cette fois ci sera explosif. Le prochain cycle sera sur la Rébellion.

Dans ce cas et toujours, n’hésitez pas à nous contacter, pour un mot doux, un mot emporté, une image, un gif ou un sourire. On est là pour les attraper au vol, c’est notre fuel et notre motivation. Aussi si vous voulez rejoindre l’association et participer avec vos compétences peu importes soient elles, la porte est ouverte.

//

The end of the cycle is near. The 4 KSAT CAMP are over and the whole team of KSAT is getting ready with a lot of enthusiasm for the exhibition of June 29th. It will also be the release of the KSAT#6 publication that will present a big part of our researches and of our ideas on the Secrets theme.

To remind it to you, I repeat a bit what we did the whole year. Last summer, as soon as the KSAT number 5 was celebrated on visions of the future, we jumped on the unknown. We decided to explore something that can’t be grasped, that’s hidden and that exists even though it’s not revealed : secrets.

Huge topic that can be part in many aspects of life and of things that surround us. Some artists agreed to follow us along with this adventure and think about it together with us. We decided to focus on subthemes to better explore in a particular frame. Certain artists stayed in the frame, some other went outside of it but everyone showed interest to develop a project for this common research.

It’s at the end of June that we will all meet together again, artists based in Paris with artists based elsewhere that were able to come to show you all of this. We are hoping that you’ll be there together with us, that you’ll be surprised and interested. We hope that above the « I like/I dislike » you will be outraged, moved, that you’ll have an opinion and morevover that you’ll share that opinion. Maybe you’d even like to participate to the adventure and join us for the upcoming year and the upcoming cycle that this time, will be explosive. The upcoming cycle will be about Rebellion.

If that’s the case and always, don’t hesitate to contact us, for a kind word, a bilious word, a picture, a gif or a smile. It’s our petrol and our motivation. Also if you’d like to join the association and participate no matter what your competences are, the door is brand open.

 

Schermata 2013-04-12 a 16.01.28

The most beautiful dreams, I’ve got them awake – Mike Latona

« Les meilleurs rêves que j’ai fait, je les ai fait reveillé » c’est le motto de Mike.

Monsieur Latona est un artiste plein d’énergie, qu’on a eu l’occasion de rencontrer l’été dernier par l’intermédiaire de Cinzia, membre et mascotte du collectif IF (et de 1024 architecture). Lors de notre rencontre, comme d’habitude, je n’ai pas pu m’empêcher de lui parler de KSAT (hélas!). Il a tout de suit accueilli le projet avec enthousiasme et on s’est promis de travailler ensemble très prochainement.

Aussitôt dit, aussitôt fait.

On a eu une première occasion de voir le travail de Mike lors de KSAT CAMP#1 « Les murs murmurent ». Il a réalisé une installation de video mapping qui a surpris la plupart du public par la beauté des effets des lumières et des couleurs en mouvement. Une expérience poétique complétée par l’interaction avec la danseuse Alice Martins qui, à plusieurs reprises, à interprété et joué avec la pièce face au public.

« The most beautiful dreams, I’ve got them awake » is Mike’s motto.

Mister Latona is a fully energic artist, that we previosly meet last summer through Cinzia, member and mascot of IF collective (as well as 1024 Architecture Team). The first time we met up, as I always can’t avoid, I spoke to him about KSAT project (alas!) He immediatly was enthusiast about the project and we promised each other we will work together in the next future.

Said and done.

We had the opportunity to see Mike’s work at KSAT CAMP#1 « Speaking walls ». He realized ​​a video mapping installation that surprised the guests for the amazing lights’ effects and the colors’ motion. A really poetic experience completed by the interaction with the dancer Alice Martins, that several times interpreted and played the piece in front of the public.

Récemment Mike a commencé à se concentrer sur la vidéo, mais derrière lui il y a toujours une longue histoire d’expérimentations créatives avec différents types de média. A Liège, sa ville natale, il commence depuis sa jeunesse à se dédier au street art et au graphisme, toujours avec l’envie de dépasser les limites imposées par les différentes pratiques, les mêler, les détourner. Quand les murs des espaces fermés de l’école, des galeries et des centres d’art ne suffisaient pas à satisfaire les envies de Mike, il descendait alors en bas pour rentrer en contact direct avec un autre type de public, la rue. La rue est source fondamentale d’inspiration pour le travail de cet artiste, la possibilité de créer de l’art « à vivre et pour tous » sans exceptions lui parait plus stimulante et propice à faire passer son message. Voilà alors d’où sont nés les projets qu’il chérit le plus, ceux qui s’installent directement dans l’espace public urbain, réalisés dans le cade de Liège Métropole Culture 2010. Les projets rassemblaient plusieurs artistes internationaux qui ont été invités à travailler dans une réhabilitation artistique de la ville avec des interventions dans les espaces d’arrêts de bus et dans des vitrines de boutiques. Dans la vidéo ci dessous, un aperçu de ce travail…

Mike recently started to focus on video art, still taking advantage of his previous and various creative experimentations with different type of medias. In Liège, his home town, since his youth he begin to interest street art and graphic design, showing his commitment to break the limits imposed by the different practices, mix them and hijack them. When the walls of the enclosed spaces of  schools, galleries and art centers weren’t anymore sufficient to satisfy Mike’s desires, he would descend down where he would have a direct contact with another type of public, the street. The street represent a fundamental source of inpiration for this artist’s work, the possibility to create an art « to live and for everyone » without exception seemed more stimulating and appropriate for the communication of his message. Starting from there, a bunch of projects that he particularly cherish, the ones that interact directly with the urban life and space, realized in occasion of Liège Metropolitan Culture 2010. Those project gathered several international artists that were invited to work on an artistic rehabilition of the city, the projects were installed in bus stop stations and in shop windows. In the video below, a glimpse on the pieces…

[vimeo 18713021 w=500 h=275]

[vimeo http://www.vimeo.com/16477021 w=500&h=281]

Ce qui est bien évident dans son travail c’est le fait qu’on ne peut pas vraiment définir l’artiste comme appartenant à une « catégorie », sauf celle d’ »artiste multiforme ». Suite aux premières expérimentations, plus dans le cadre de l’image graphique et l’art dans la rue, il commence à se rapprocher de la vidéo. L’image fixe se fait immatérielle, les possibilités et la flexibilité fournis par ce medium multiforme lui donnaient encore plus de pistes possibles à explorer. Mike se lance alors dans le monde du vidéo mapping, en plein milieu entre sa pratique d’illustration, d’architecture, de lumiere et d’image vidéo. Je vous présente alors ce qui, à mon avis, est un de ses travaux les plus intéressants et complexes. La vidéo, en tout cas, racontera beaucoup plus de choses que mes mots…

What is quite clear about Mike’s works, is that it is rather difficoult to define the artist’s belonging to a particular « category », except that of « multiform artist. » Following his early experimentations in graphic design and street art, he begin to get closer to video. Still image transform into ephemeral ones, the possibilities and the flexibility of this polymorph media gives him even more possible path to follow and explore. Mike starts then to work on video mapping, right in between his previous illustration practice, architecture, light design and video art. I introduce you then to project that, in my personal opinion, is one of the most intersting and complex he made recently. This clip, anyway, will tell certainly more then my words…

[vimeo http://www.vimeo.com/56850031 w=500&h=281]

Un mec c’est bien amusé à faire une sorte de « Google Street View » de l’exposition Metamorphose, voilà le resultat (pour ceux qui ne souffrent pas de migraine)

A guy had fun in making a « Google Street View » of Metamorphose exhibition, here is the result (for those who have no migraine problems)

http://autrepointdevue.com/blog/wp-content/vv/vvmetamorph/vvmetamorph.html

Least but not last, je vous suggere de jeter un coup d’oeil à une des dernières installations de Mike, en collaboration avec Cinzia (Campolese), Tijani Loussaief et Dominique Lombardo, faite pour le Reveillon 2013 à Bruxelles, à la Gesus Church. Ca donne envie d’y être! Groovy!

Least but not last, I suggest you to give a glimpse to this recent installation Mike, in collaboration with Cinzia (Campolese), Tijani Loussaief and Dominique Lombardo, in occasion of NYE celebrations in Bruxells, at the Gesus Church. It makes you want to be there! Groovy!

[vimeo http://www.vimeo.com/56850162 w=500&h=281]

NYE 2013 from Latona Mike on Vimeo.

Mike Latona participera au KSAT CAMP#4 Voyeurisme/Secret of your neighbor ce samedi 13 Avril, avec une installation de video mapping à ne pas rater! On a hate de voir ça!

Mike Latona will participate to KSAT CAMP#4 Voyeurisme/Secret of your neighbor ce samedi 13 Avril, with a not to miss video mapping installation! We’re looking forward to check this out!

Le site de Mike / This is Mike’s website

Le (nouveau) blog de Mike / Mike’s (new) blog

Backstage – préparation du KSAT CAMP#4 à Montreuil

Charlotte et Kirikoo – photo par Autumn Ahn

En ce moment le soleil boude Paris et ne décide de pointer son nez que les dimanches. C’est toujours mieux que rien me diriez vous! Dimanche dernier justement nous le saluons alors que l’on se dirige vers Montreuil pour rejoindre une maison en travaux inhabitée et cachée dans un lot pavillonnaire tout à fait charmant. La porte nous est ouverte par la charmante Lucy Narac. On traverse le jardin broussailleux pour découvrir une maison peu ordinaire. Le salon est occupée par les préparatifs de l’installation pour le KSAT CAMP#4 et les croquis d’Autumn Ahn. Dans la pièce du fond on aperçoit une peinture sur une bâche en plastique disposée sur le mur et le motif qu’Autumn a bien entamé qui est posé à côté une batterie démontée.

These days, the sun is hiding from Paris and decides to show up only on sundays. It’s always better than nothing you’ll say! Indeed, last sunday, at the same time as we were greeting him we were going towards Montreuil (near Paris) to go in an deserted and hiden house which take place in the middle of very cute houses. The charming Lucy Narac is welcoming us. We walk across the brushy garden to discover an unusual house. The livving room is full of the preparations of the installation for the KSAT CAMP#4 and the sketches of Autumn Ahn. In the next room, we can see a painting on platic on the wall and the pattern that Autumn almost finished that is just next to a dismantled drum set.

Charlotte entre dans la pièce, elle a performé cet après midi face à la caméra pour la pièce pensée par Autumn. La pièce est divisée en trois temps et se construit sous nos yeux. Lorsqu’on avance à travers les escaliers étroits on remarque Quentin Crestinu qui prends des photos. Kirikoo Des est à la caméra en train de filmer Autumn qui est dans une pièce très exiguë et étroite où, le visage couvert de noir, elle peint frénétiquement le sol et les murs.

Charlotte comes into the room, she performed this afternoon in front of the camera for the piece thought by Autumn. The piece is divided in 3 chapters and is building up in front of our eyes. When we go towards the stairs we notice Quentin Crestinu who’s taking pictues. Kirikoo Des is holding the video camera while shooting Autumn who’s in a confined and narrow room where, her face covered in black, she paints the floor and the walls frenetically.

photo par Quentin Crestinu

Peu de paroles. Le silence de la maison inanimé envahit l’espace et est rythmé par la musique du rez de chaussée. L’air frais entre en même temps que le soleil et alors que l’on observe les curieux papiers peints des pièces de l’étage. On se surprend à faire une pause dans la course interminable des préparatifs pour l’événement. Martina sourit, on se regarde et on se rappelle pourquoi on aime faire ce que l’on fait avec KSAT.

Little talks. The silence of the uninhabited house take over the space and is cadenced by the music from the ground floor. The fresh air enters at the same time as the sun when we observe the curious wallpapers of the rooms upstairs. We are surprised to take a break in the never-ending race of the making of the event. Martina smiles, we look at each other and we remember why we love to do what we do with KSAT.

photo par Quentin Crestinu

Ne manquez pas de voir la pièce orchestrée par Autumn Ahn et réalisée avec le concours de Kirikoo Des, Quentin Crestinu, Charlotte Giamarchi et Lucy Narac lors du KSAT CAMP#4 ce samedi 13 Avril 2013.

Don’t miss out the piece orchestrated by Autumn Ahn and realised with Kirikoo Des, Quentin Crestinu, Charlotte Giamarchi and Lucy Narac during the KSAT CAMP#4 this saturday, April 13th, 2013.

La bibliothèque d’Alice Forge

Dans notre groupe on commence à avoir quelques noms qui reviennent souvent. Les « Alice » sont assez populaire chez KSAT. C’est d’une Alice que je vais vous parler aujourd’hui. Cette Alice là était arrivée avec une très jolie robe à pois quand on la rencontrée la première fois.

Elle avait apporté des cartes postales qu’elle avait faites elle même. L’esthétique était très intéressante. On partageait beaucoup de références. On a parlé colonel moutarde avec la corde dans la véranda ou de la mort de Roger Ackroyd. On a partagé notre passion pour Romain Gary, son talent de conteur et de mythomane. Nous avions un total respect pour cet homme.

In our group we start to see similar names that pops up. Alice is quite popular among KSAT artists. Today I’m going to talk to you about an Alice. This Alice was wearing a very pretty polka dot dress the first time we met her.

Alice brought some postcards that she did herself. The looks of it was really interesting. We shared a lot of references. We talked about the colonel Mustard with the rope  in the veranda or about the murder of Roger Ackroyd. We shared our passion for Romain Gary, his talent as a storyteller and mythomaniac. We had complete respect for this man.

Beaucoup de ses références font appel à la littérature, au mystère et l’imaginaire. Il est donc intéressant d’aller fouiner dans sa bibliothèque pour y découvrir certains de ses livres préférés.

A lot of her references come from litterature, mystery and imagination. Therefore it’s interesting to take a glimpse at her library to discover some of her favorite books.

On peut y trouver le Chien des Baskerville de Sherlock Holmes qui est l’un de ses premiers souvenirs de lecture. Les trois mousquetaires ont aussi beaucoup marqué son parcours et enfin elle me parle d’un livre moins connu qui est composé de 5 tomes. Il s’agit de « Le Quinconce » de Charles Palliser.  L’histoire tourne autour d’un héritage convoité par plusieurs branches d’une même famille. Le décor s’implante dans l’Angleterre Victorienne et on pourrait presque s’y méprendre et croire lire un Dickens. Alice l’a lu à toute vitesse, emportée par le flot des péripéties du héros qui va de Charybde en Scylla. Dès qu’elle atteint la dernière phrase, la toute dernière, « on comprend qu’on s’est fait rouler et qu’il faudra peut être tout relire: pas de résolution absolue de l’intrigue, on est dans un roman contemporain, à la première personne, totalement subjectif. Le plus beau, c’est qu’il y a une postface où l’auteur explique qu’il s’est trouvé parfois confronté à des lecteurs qui n’avaient pas la même interprétation que lui de sa propre intrigue, et il affirme que si une autre interprétation est possible, elle est tout aussi valide que ses intentions d’auteur. Il écrit que le roman est un vecteur de significations soumis la liberté d’interprétation. Ce livre m’a appris que lorsqu’on créé quelque chose, la richesse vient toujours de la possibilité du spectateur d’interpréter l’œuvre à sa guise, selon sa sensibilité, et pas, comme on le voit souvent dans l’art contemporain, de comprendre les intentions de l’auteur. »

There we can find the Baskerville’s dog from Sherlock Holmes which is  one of her first memory of reading. The 3 musketeers were also very important in her path and finally she talks to me about a less famous book that’s made out of 5 volumes. It’s called « Le Quinconce » from Charles Palliser. The plot is quite cray. A story about inheritance around which a family is fighting for. The set up takes place in victorian UK and we could easily feel like we’re reading a Dickens. Alice read it very fast, carried away by all the adventures of the main character from Charybde to Scylla. As soon as she reaches the last sentence, the very last one, « we understand that we were tricked and that we might have to reread everything : the mystery is not solved completely, we are in a comtemporary novel, the writer is using the « I » to tell the very subjective story. The most beautiful is that there is a postnote where the writer explains that he sometimes found himself facing readers that didn’t have the same interpretation than him of his own plot and he says that if another interpration is possible, it might be as valid as his. He writes that the novel could be interpreted in many ways and it’s up to the freedom of interpretation of the reader. This book allowed me to learn that when you create something, the great thing about it is to give the opportunity to the reader/audience to interpret it as he/she wants, according to their feelings and not, as we often see in contemporary art, to understand the will and thoughts of the writer. »

Éveiller la sensibilité du lecteur et raviver son imaginaire pour qu’il s’y épanouisse avec plaisir, on se rend bien compte que c’est ce qui guide le travail d’Alice Forge.

Arouse the reader’s sensibility and his/her imagination so he/she can feel the story, we are well aware that this is what leads the work of Alice Forge.

Ne manquez pas de découvrir sa nouvelle pièce pour KSAT lors du prochain évènement sur le voyeurisme et les secrets des voisins ce samedi 13 avril. Pour plus d’informations c’est ici.

Don’t miss her new piece of work for KSAT during our next upcoming event about voyerism and secrets of your neighbor this saturday, April 13th. For more informations it’s here.

 

Photos : la bibliothèque de Alice Forge par Alice Forge

KSAT CAMP#4 – Voyerism / Secret of your neighbor

Samedi 13 Avril, KSAT remet ça! Le cycle des secrets sur lequel les artistes travaillent cette année bat son plein. Cette fois-ci, les artistes vont explorer les méandres du voyeurisme et des secrets des voisins.

Rendez-vous pour une expérience hors du commun dans un lieu décalé et secret. L’exposition éphémère présentera des travaux de vidéo mapping et plastiques ainsi que des performances artistiques et installation. La soirée sera rythmée par des performances sonores cachées tout au long du happening.

KSAT vous invite à découvrir des histoires mystérieuses et à entrer dans l’univers de chacun. Les artistes travaillent en dialogue avec l’espace et investissent une pièce spécialement conçue pour l’événement, en harmonie avec l’espace.

Le lieu de l’événement, gardé secret jusqu’à la dernière minute, sera révélé après inscription sur la guest-list: http://eepurl.com/slytP.

Evènement Facebook

//

Saturday April 13th, KSAT is back! The artists are working and researching upon the topic of secrets, which is the theme of the current cycle. This time, they will expore in particular the mysterious and magic world of voyeurism and the secrets of your neighbors.

We’re looking forward meeting you this weekend in aim to experience this art in an unexpected and secret location. The ephemeral exhibition will present videos mapping and fine art, as well as artistic performances and space installations. The soirée is going to get groovy on the sounds of hidden music performances that will pop up from time to time during the evening.

KSAT invite you all to discover the mysterious stories and to enter a universe of strangers. The artists works in direct contact with the space and its identity, they produce original pieces especially for the event.

The event location is kept secret until some days before the event, it is going to be revealed to whom who subscribe on the guest-list: http://eepurl.com/slytP.

Event Facebook

//

Artistes confirmés / Artists presented : Autumn Ahn, Alice Martins, Petronille Leroux, Alice Forge, IF, Latona Mike, Boucher Mélissa, BCBG, Vertical, Duke Raoul, Mounir Ayache, Neue Grafik, Bad Bats! It’s going to be a hell of a show!

En partenariat avec StreetPress, Le Comptoir Sauvage, Revue Oscillations, Spirited Magazine.

Performance par Alice Martins et Autumn Ahn / Photo : Sylvain Raybaud

The skin that had me – Autumn Ahn

Autumn Ahn a présenté un performance lors du dernier KSAT CAMP#2  du 19 Janvier à la Petite Rockette. Le public a été surpris par une performance intense en collaboration avec la danseuse Alice Martins. Elle est arrivée habillée en noir, s’est assis dans un coin du sous sol et a préparé ses outils : pinceaux, gouache, stylos, papiers et autres objets chimiques…

//

As part of the performance that took place on January 19th, during KSAT CAMP#2 hosted by La Petite Rockette, Autumn suprised our public with an intense performance, in collaboration with another live performance by dancer Alice Martins. She showed up dressed in black, sitting in a corner of a basement room and preparing all her tools as brushes, gouache, pencils, papers and others chemical objects…

Photo: Seewon Jung

Performance by Alice Martins and Autumn Ahn / Photo: Seewon Jung

La performance était appelée « La peau qui mue. La peau qui m’a eu » et consistait en la création d’une série d’autoportraits de l’artiste qui étaient faits en live devant le public lors de l’événement. En peignant son visage avec des pigments blancs, rouges et argentés, Autumn a imprimé son visage sur le papier, donnant un mouvement aux portraits vivants.

//

The performance was called « The skin that sheds. The skin that had me«  (french « La peau qui mue. La peau qui m’a eu ») and focused on the production of a series of selfportraits of the artist that were literally made in front of the public during the show. By painting her face with white, red and silver pigments, Autumn printed her face on paper supports, giving to those sheets the appearance of moving and lively selfportraits.

Performance by Alice Martins and Autumn Ahn / Photo: Seewon Jung

Performance by Alice Martins and Autumn Ahn / Photo: Seewon Jung

 » Alors que nous vieillissons, la perception de nos expériences évoluent. Elles sont comme un flux au fur et à mesure qu’elles s’accumulent. Ces accumulations représentent une identité intrinsèque qui dirige notre apparence extérieure. Je vais faire une performance live pour enregistrer les impressions de mon vieillissement. Je vais d’abord imposer mon âge et après essayer de le capturer. »

//

« As we age, the perceptions of our experiences evolve. They are in flux as they accumulate. These accumulations represent an inner identity that directs our outer appearances. I will make a live performance to record impressions of my aging identity. First i will impose the age and then try to capture it. »

The results of the performance // Photo by Autumn Ahn

Autumn Ahn a déjà participé aux happening précédants notamment au KSAT CAMP#1 avec l’installation « Refraction ».

Ici vous pouvez trouver plus d’informations à propos de l’artiste > My art is fueled by action

Autumn Ahn website

//

Autumn Ahn already participated to previous happening like KSAT CAMP#1 with the installation « Refraction ».

Here you can check more informations about the artist > My art is fueled by action

Autumn Ahn website

Traduction en français : Yasmine Tashk

Else IF at KSAT CAMP#2

[vimeo 58891008 w=700 h=481]

elseIF from IF on Vimeo.

Else IF est une pièce de IF présenté lors du KSAT CAMP#2 et on va les retrouver bientôt. Ce collectif franco-italien réalise des installations dans l’espace. Ils s’inspirent des lieux qu’ils investissent et créent in situ.

Else IF is a piece form IF presented at KSAT CAMP#2 and we’ll see them again soon. This french-italian collective create installations. They are inspired by the location they are in and create everything there.

Installation by IF / Photo: Seewon Jung

Video shots : Seewon Jung

Photo : Sylvain Raybaud

KSAT CAMP#2 – Identité Secrète // Secret Identity

Le 19 Janvier dernier, KSAT a présenté son deuxième KSAT CAMP.

L’accent était porté sur l’identité secrète. La jeune fille habitant les murs de la maison du KSAT CAMP#1 en se promenant parmi des projections du passé réapparaît comme une ombre lors de cet événement.

Le lieu, gardé secret jusqu’à la veille de l’événement, a contribué a accentuer l’aspect magique de l’expérience du public.

La Petite Rockette est un espace/atelier où les objets oubliés, abandonnés ou obsolètes ont l’occasion d’avoir une nouvelle vie.

On remercie encore tous les artistes qui ont collaboré et participé activement à la réussite de l’événement, le personnel de la Petite Rockette qui nous a fait  confiance, supportés et aidés pendant le réalisation du projet! Un grand MERCI enfin à toutes les personnes présentés!!

//

On January 19th 2013, KSAT presented its 2nd KSAT CAMP.

We focus on secret identity. The young girl that inhabitated the walls of the house of the KSAT CAMP#1 reappears by walking around the different screenings from the past like a shadow during this event.

The location, kept secret until the day before the event, helped to make the public’s experience even more magic.

La Petite Rockette is a working place/studio where forgotten, abandoned and obsolete objects have the possibility to gain back a new life.

We could never thank enough all the artists who collaborated and directly helped out in the realization and success of the event, as well as La Petite Rockette’s staff who trusted us, supported us and helped us on technical issues. A bigger thank you to all the people who participated!!

L’amour sauvera le monde – Ksénia Lukyanova

Ksénia Lukyanova est une jeune et jolie actrice et scénariste. Lors du prochain KSAT CAMP du 16 février nous aurons le plaisir de vous présenter le court métrage qu’elle a réalisé avec Christian McCallum « 14 Septembre » et une super équipe internationale tout a fait dans l’esprit KSAT. Ces images, à l’aspect onirique, ont été tournées dans le quartier même où l’on fera cette présentation. On parlera d’amour et de confusion sentimentale. Pour vous introduire un peu l’esprit de ce que vous allez voir on lui a posé quelques questions sur des petites anecdotes de tournage.

Ksénia Lukyanova is a young and pretty actress and a scriptwriter. For the upcoming KSAT CAMP on February 16th, we will be pleased to present you the short movie that she did with Christian McCallum « 14 septembre » and a great international team that fits perfectly the KSAT spirit. These dreamy images were screened the neighbourhood where we will present the movie. We will talk about love and emotional disorder. To introduce you the atmosphere of what you’ll see we asked her a few questions about the shooting.

« J’ai fumé à peu près 7 paquets de cigarettes alors que le tournage a duré 3 jours!  Avant je me suis fait voler mon sac 2 fois. 14 est mon chiffre fétiche, j’ai même un tatouage sous le bras gauche XIV. Pendant le tournage d’une scène d’amour sur le lit près de la fenêtre, on s’est aperçus au bout de 20 minutes que c’était la pause déjeuner d’un énorme chantier en face, et du coup, les premiers à voir des extraits de notre film en direct live étaient 20 charmants jeunes hommes mâchant leurs sandwichs de midi. Pour faire ce film, on a réuni le réalisateur et le caméraman de Berlin, le chef du son de Genève, les acteurs de Paris et moi même parisienne plus que française, russe et sibérienne en même temps. Here we go! La robe de mariée magnifique à été proposée par une talentueuse couturière parisienne Killygrind et tout le soundtrack merveilleux par Lippie.

L’équipe du film est convaincue que l’amour sauvera le monde et nos âmes ! »

« I smoked around 7 packs of cigarettes though the shooting lasted 3 days! Before that, my bag was stolen 2 times. 14 is my lucky number, I even have a tatoo under my left arm XIV. During the shooting of the love scene on the bed by the window, we noticed after 20 minutes that it was the lunch break of a construction site on the other side, so the first ones to see some excerpts of our movie in live were 20 charming young men chewing their sandwiches for lunch. To make this movie, we associated the director and the cameraman from Berlin, the sound engineer from Geneva, the actors from Paris and myself, more parisian than french, russian and siberian at the same time. Here we go! The magnificent wedding dress was offered by a talented parisian designer Killygrind and all the soundtracks by the marvellous Lippie.

The team of the movie is convinced that love will save the world and our souls ! »

[vimeo http://www.vimeo.com/38892679 w=500&h=281]

14 Septembre Trailer from Christian McCallum on Vimeo.

KSAT CAMP#3 aura lieu le 16 février prochain à 18h30 à Marcovaldo – 61 rue Charlot 75003 Paris